Ne pas acheter du matériel neuf, faire avec l’existant !

Comme expliqué dans la partie définition, l’une des formes de la pollution digitale est la pollution matérielle.
Celle-ci se caractérise par un bilan environnemental lourd dans ses différentes phases de fabrication :
– Épuisement des ressources naturelles dû à l’extraction des matières premières (sans parler des droits de l’homme rarement respectés dans les pays où ses matières sont extraites)
– Contribution à l’effet de serre et à la destruction de la couche d’ozone notamment lors de la fabrication en usine
– Très grande consommation d’énergie pour produire tout ce matériel high-tech
– Pollution par les matériaux lourds
– Matériel très compliqué à recycler
– …

Afin de limiter cette pollution, une solution simple, faire avec l’existant !
Pour information, le cabinet IDC prévoit qu’en 2020, 212 milliards d’objets connectés seront en activité dans le monde. C’est un chiffre plutôt impressionnant.

Alors, pour éviter cette pollution lourde, il suffit d’acquérir de nouveaux réflexes :

Ne pas succomber à la pression des fabricants et la fameuse obsolescence programmée !
Il est vrai que quand on voit la dernière pub Apple ou encore Samsung, et que nous sont vantés toutes les nouvelles fonctionnalités de leurs dernières créations, on a envie de remplacer notre matériel actuel par celui présenté. Mais ce serait une erreur, votre matériel actuel est déjà surement très bien, performant et les nouvelles fonctionnalités ne sont que des gadgets supplémentaires dont vous pouvez certainement vous passez 😉

Réparer plutôt que racheter !
Un écran de téléphone fendu, une batterie d’ordinateur qui se décharge trop vite, un manque de mémoire sur un laptop… ces petites réparations ou petites améliorations se font très facilement et il existe de très nombreuses boutiques de réparation/dépannage informatique qui pourront effectuer ces petits changements pour des prix très abordables.

Acheter de l’occasion, du reconditionné
Si vraiment votre matériel a rendu l’âme, plutôt que d’acheter un produit neuf, misez sur le reconditionné. Aujourd’hui, il est tellement facile de s’équiper avec du matériel d’occasion.
Si vous êtes un professionnel, vous pouvez racheter l’ensemble de votre parc informatique d’occasion et si vous êtes un particulier, il existe des sites comme Back Market ou Amazon qui vous permettent d’acheter en toute sécurité du matériel d’occasion qui paraîtra comme neuf !

Mutualiser l’usage du matériel
Si par exemple, vous êtes auto-entrepreneur ou dirigeant d’une petite structure, n’hésitez pas à mutualiser le matériel high-tech dont vous avez besoin. Par exemple, en tant que freelance, plutôt que d’acheter une imprimante, un vidéoprojecteur… intégrer un espace de co-working permet souvent d’accéder à tout ce matériel.
Si vous êtes un particulier, misez plutôt sur des sites de location de matériel informatique. Si par exemple vous vous apprêtez à faire un magnifique voyage et aimeriez immortaliser ce dernier mais vous n’avez pas d’appareil photo, pensez à en louer un via des sites comme Le bon coin ou encore Allo voisins.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s